Compulsions Alimentaires et Kilos Émotionnels :

Pourquoi se jette-t-on sur une tablette de chocolat, en cas de stress, de déprime ou de coups de blues ?
– Comment nos émotions nous poussent-elles à manger plus qu’il ne faut, en dehors des mécanismes naturels de la fin ? – Quelle est la relation entre émotions et compulsions alimentaires ? – Existe-t-il des personnalités plus prédisposées à une prise de « kilos émotionnels » ?

 

 

 

.

Pourquoi associe-t-on kilos émotionnels a compulsions alimentaires ?

Une rapide explication : La faim est une sensation qui précède le besoin de manger
Il y a d’abord des signaux périphérique transmis au cerveau. Le cerveau est le centre névralgique à partir duquel effectivement on va déclencher un acte.

 

timidite vaincre sa timidite par hypnose programme

Bien sur il y a de nombreuses interactions qui sont prises en compte par le cerveau pour décider … C’est le bon moment pour manger.
Il peut s’agir de la production hormonale ; La ghréline est une hormone digestive qui stimuler l’appétit … et dans le cours du repas la leptine, hormone produite par l’estomac, qui induit la satiété lorsque son taux augmente.

ou encore un phénomène culturel ou social : il est 12h30 – il est l’heure nous allons manger en général avec les autres ou si on mange seul(e) on va faire quelque chose qui symbolise le fait que nous avons à ce moment-là un moment particulier pour nous faire du bien.

Rappelons-nous que dans notre ADN sont inscrits des mécanismes de « chasseurs-cueilleurs », mais nous sommes devenus des consommateurs modernes ! Des « chasseurs cueilleurs » entrant dans un supermarché pour « cueillir sans effort » jusqu’à 20 000 références produits !

Alors que ce choix, devrait être synonyme de « liberté » de choisir, des produits en phase avec les envies de notre organisme.
Nous sommes aujourd’hui soumis à des sollicitations irrationnelles et constantes, partout, tout le temps du matin au soir, sous forme entre autre de publicités
Dans notre quotidien nous subissons donc une sorte de paradoxe.
D’un côté nous sommes poussés à posséder toujours plus : De plus grosses voitures, de plus gros équipements, de plus grosse maison … alors que pour notre corps nous devrions “choisir moins” pour qu’il reste mince.
Comment ne pas subir « de la confusion » ? A un niveau conscient, mais surtout à un niveau inconscient !

Revenons en aux compulsions alimentaires ?

Certaines émotions vont provoquer au niveau de notre corps une succession de processus internes qui peuvent par exemple : désactiver ou au contraire activer certaines productions hormonales, ou bien encore, envoyer des signaux trompeurs au cerveau. Entre besoin et besoins. (émotionnel, affectif … alimentaires)

Ces émotions vont donc déclencher de façon assez impérative des besoins …  manger. Le cerveau va passer à l’acte, alors que d’un point de vue physiologique, nous n’avons pas vraiment faim. Ce sont les fameuses compulsions alimentaires comme la boulimie, si incompréhensibles et culpabilisantes.

La vraie difficulté réside dans la capacité à pouvoir maîtriser, ou dompter cette partie de nous-même qui est finalement assez inconnue.
Notamment une partie du cerveau qui gère en mode automatique un grand nombre de processus : L’inconscient.
Voila pourquoi on parle souvent de manger ses émotions ou dans le cas contraire de maigrir avec sa tête.

A quel moment les émotions activent-elle l’envie de manger, de facon compulsive ?

Quand ? Certaines émotions entraînent-elles chez vous des compulsions alimentaires ou des envies de compenser ?
En faisant l’effort de noter « à quel moment cela se produit »
Peut-être allez-vous vous apercevoir, (en faisant le point sur ces compulsions).

Que les grosses envies se déclenchent rarement dans le cycle de votre activité, mais à des moments bien particuliers.
Peut-être lorsque vous avez besoin de vous laisser aller, pour vous sentir mieux, pour aspirer à un sentiment de liberté, pour combler un manque ou l’ennui ….ou en réponse à un événement particulier.

Par exemple une personne qui ne mange pas de chocolat de la journée, parce qu’elle n’en éprouve aucune envie ! va se sentir irrésistiblement attirée (compulsion) à 22h dans son lit !

C’est cette question là qu’il faut creuser :
Pourquoi à ce moment-là ? Alors que son système digestif … a déjà « tiré le rideau » !
Quelles sont les processus profonds, les pensées, les idées qui sont a l’œuvre ?

Dans de nombreux cas, le surpoids répond à la façon dont nous faisons face aux enjeux ultime de l’existence. Comment nous projetons nous dans la vie, quels sont les risques perçus…
Et ce sont bien des mécanismes de défense qui peuvent justement entraîner le surpoids, par une surconsommation parce que c’est au fond assez protecteur de se nourrir.
Certains utiliseront l’alcool ou d’autres choses pour obtenir un résultat similaire

Et se raisonner ??
Tout le monde l’a déjà expérimenté au moins une fois: la « raison » à beaucoup de mal à « raisonner » ces compulsions profondes. Ces appels urgents : de sécurité, de rassurance, de plénitude, de liberté, de peur  …. Exactement comme la raison ne peut venir à bout des phobies.
Parfois, le savoir, la volonté ou la motivation ne suffisent donc pas !

Le juste équilibre de la vie serait-ce une solution pour maigrir et rester mince … ou stabiliser son surpoids ?

Trouver le bon équilibre pour commencer à stabiliser son fonctionnement physiologique, et ne plus grossir ?
Et si vous commenciez par marquer des premiers points, en arrêtant de focaliser trop d’attention sur les kilos, sur les aliments qu’il faudrait ou ne faudrait pas manger !

Il y a ainsi des personnes qui préfèrent admettre un surpoids raisonnable et vivre bien !
Afin de ne surtout pas avoir à subir l’affreuse succession des régimes dont les effets sont si négatifs pour le corps et le mental.
N’auraient-elles pas finalement une partie de la solution ?
Car plutôt que de concentrer de l’énergie mentale négative, du temps, des pensées parasites a la façon la plus rapide de se débarrasser de leur surpoids.
Elles disposent plus librement de cette formidable énergie, afin de la consacrer à leurs projets, à l’orientation de leur vie dans de nombreux aspects !

Mais surtout chose importantes, elles se libèrent de toutes sortes d’injonctions a la minceur;
La première piste intéressante : Si vos kilos sont acceptables et ne vous apportent pas de souffrances ” libérez en votre mental” et transférez vos énergies ailleurs.

1) se déconnecter des injonctions à la minceur

Etre Mince pour satisfaire aux normes de la société ! – Vivre Mince pour vivre mieux ! – Maigrir a tout prix pour … … Ces injonctions omniprésentes développent d’abord de la confusion et ensuite un sentiment d’urgence

Bien sur une première injonction insupportable est celle du regard des AUTRES.
Parce que dans l’inconscient collectif « être mince » signifierait que … ( vous auriez de la volonté, vous auriez de la maîtrise, vous auriez …)
Ces AUTRES qui par ailleurs jugent la valeur de leur vie, de votre vie à la grosseur de la voiture, la grosseur de l’écran de télévision  … une autre forme de compulsion !

Cette injonction est si puissante et permanente, qu’elle peut envahir a son tour vos pensées, vos croyances sur le sujet : ” Je n’arrive pas a maigrir parce que je manque de volonté !” ou ” Je n’aime plus mon corps” etc ..

Comment la partie inconsciente du cerveau peut-elle s’y retrouver la dedans ?
En effet l’inconscient a un pouvoir étendu, mais possède un mode de compréhension assez rudimentaire. L’inconscient peut rapidement conclure à des contresens, et … les mettre en pratique
Car pour ne rien gâcher, durant toute notre petite enfance, nous recevions l’injonction de manger, pour grossir, pour grandir, pour être en bonne santé …

Alors comment (re)trouver le juste équilibre ?
En commençant par ignorer ces injonctions !  Mettre de coté ce qui crée de l’affolement et de la confusion pour y voir un peu plus clair …  Prendre de la distance

2) Prendre plaisir a la vie… en arrêtant de placer le surpoids ou la minceur au centre de vos préoccupations.

Vous avez su le faire pendant vos jeunes années … Votre organisme sait donc parfaitement entretenir un corps mince … Et vous pourriez donc le refaire.

Lorsque (sans doute plus jeune) vous ne pensiez jamais aux aliments, et que votre organisme régulait seul les choses … Tout fonctionnait parfaitement.  Vous consommiez tout type d’aliments dans les proportions qui convenaient a vos gouts et a vos besoins énergétiques.

Un petit changement (souvent émotionnel) vous a incité a mettre en réserve quelques grammes chaque jours. Sans doute, un fonctionnement rassurant devenu “trop” habituel avec pour résultat :

Des kilos en trop.

 Et aujourd’hui c’est ce résultat visible : “Ces Kilos En Trop qui occupent le devant de la scène.”

Alors chose incompréhensible. Plus vous tentez de faire attention, plus vous essayez de calmer vos envies, plus les compulsions alimentaires semblent puissantes et irrésistibles.

Alors comment faire ? pour “lâcher prise” afin de retrouver un état interne proche de celui que vous entreteniez … AVANT … Quand Votre organisme savait parfaitement entretenir un corps mince, sans que vous ayez a y penser ? Et réduire vos portions énergétiques afin de les adapter à votre rythme actuel. 

3) Compulsions alimentaires et hypnose

Si au lieu de vous opposer au résultats –
Si au lieu d’essayer de résister a  vos compulsions alimentaires.
Si au lieu d’essayer de vous battre contre vous-même

Ce qui amplifie les conflits internes, le sentiment de découragement, de culpabilité.

Si vous adoptiez un autre point de vue ?
Parce qu’il est souvent plus simple de dévier un cours d’eau a sa source !
1) En prenant d’abord de la distance avec ces injonctions permanentes a la minceur
2) En comblant les sentiments, les petits manques qui au tout début, (a l’origine) vous avaient incité à vous réconforter avec des aliments. Faire la paix avec certains souvenirs parfois douloureux
3) En apprenant à gérer et a apaiser vos émotions trop vives, qui vous précipitent (de façon automatique)  vers certains aliments
4) En écoutant vos besoins profonds, afin de les combler au bon niveau, autrement qu’en mangeant

Nous avons conçu 14 séances d’hypnose pour vous accompagner pas a pas dans ce parcours pour vous défaire naturellement des compulsions alimentaires … et de vos kilos emotionnels

Quelques unes de nos séances d’hypnose associées au thème des kilos émotionnels et les compulsions alimentaires :

DÉPENDANCE AFFECTIVE s'en libérer par hypnose
arreter de chercher approbation des autres hypnose
reapprendre l'amour de soi hypnose

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Consulter notre politique de confidentialité Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer